Accueil > En Une > Acies Consulting Group se réorganise

Acies Consulting Group se réorganise

Acies Consulting Group se réorganise

Créé en 1990 par Patrick Duvarry sur le créneau du conseil en optimisation du Crédit impôt recherche (CIR), le cabinet lyonnais Acies Consulting Group se réorganise. Une diversification de ses activités est en cours.

Acies propose aux entreprises qui font de la R&D d’optimiser le calcul du Crédit impôt recherche auquel elles ont droit : conseil, rédaction, valorisation et protection contre un éventuel redressement fiscal. Ses équipes (fiscalistes, consultants financiers et ingénieurs) évaluent techniquement et financièrement les projets et travaux engagés pour les mener à bien.

Longtemps concentré sur une clientèle de grandes entreprises, Acies est aujourd’hui poussé à s’adresser aussi aux ETI et PME, suite à la simplification de l’accès au CIR, qui a fortement attisé la concurrence. D’une position dominante marquée par l’excellence de ses services et des prestations facturées en conséquence, Acies doit revoir son positionnement tout en se diversifiant. Le cabinet a élargi son offre de services déclinée en autant de marques. C’est ainsi que Novamen se consacre, pour le compte de groupements d’entreprises, au montage et à la gestion de projets de recherche collaborative engagés dans des programmes soutenus par l’Etat ou l’Europe. De son côté, Ovëus (créée en octobre 2014) est tournée vers le conseil en organisation, plus particulièrement en politique d’achats. De même, Carlaciès, un GIE créé avec le cabinet d’avocats Carlara International, est spécialisé dans la protection juridique. Enfin, Pilote développe des logiciels de gestion en ligne du CIR.

Plan social et recrutements

La nouvelle stratégie a généré la mise en place, en octobre 2014, d’un plan social qui s’est traduit par la suppression de 27 postes (la moitié en départs volontaires). Bruno Demortière (35 ans), passé par des cabinets de conseil internationaux et présent dans l’entreprise depuis 2013, a été nommé directeur général (Laurent James, ex-directeur, a quitté Acies en mars). Depuis février, afin de rééquilibrer les forces vices de la société, douze consultants et managers ont été recrutés. Et selon la direction, les effectifs (90 salariés aujourd’hui) devraient retrouver dès cet été le niveau d’avant le plan social, soit plus de 100 personnes, pour atteindre 130 à 150 dans les trois ans.

Objectif : 18 millions d'euros en 2018

Acies est détenu à 95 % par la holding familiale du président-fondateur Patrick Duvarry, et à 5 % par Franck Debauge (directeur associé). Le cabinet affiche 8,8 millions d'euros de fonds propres et 4 millions d'euros de trésorerie. Son chiffre d'affaires 2014 (fin juin) s’élevait à 12,8 millions d'euros tandis que son chiffre d'affaires 2015 (fin juin) est attendu à 11,5 millions d'euros avec un résultat d’exploitation équilibré mais une perte de 1,4 million d'euros (correspondant au coût du plan social). 18 millions d'euros de chiffre d'affaires sont annoncés pour 2018, pour un résultat opérationnel de 20 % du chiffre d'affaires. Des projets de croissance externe sont envisagés. A noter que Patrick Duvarry détient, à titre personnel, l’agence de marketing Pulse dont la vocation est de développer des événements culturels et sportifs.

Didier Durand
@didierldurand

Photo : ©ACIES Consulting Group-2015. Bruno Demortière.

 

Bref Rhône-Alpes n° 2207 du 24/06/2015

Pour en savoir plus sur Bref Rhône-Alpes et ses autres supports.

REJOIGNEZ NOTRE COMMUNAUTÉ

Flux RSS Twitter Facebook LinkedIn Google+ YouTube

Nos Partenaires


Abonnez-vous à des outils de veille économique efficaces sur la région Rhône-Alpes Auvergne


Toute l'actualité économique de Rhône-Alpes Auvergne